dimanche, novembre 25, 2007









Claire Lepage & Compagnie - Claire Lepage & Compagnie
(Trans-Canada TC-766; 1970)

Quatre années après s'être mérité le trophée Méritas en 1966 pour sa reprise du tube de Hazelwood/Sinatra, Bang Bang, Claire Lepage continuait de mettre à profit ce timbre feutré qui l'avait déjà bien servi en empruntant cette fois une tendance plus hard-rock. Entre la Compagnie, ce trio composé de Germain Gauthier (chant, guitare et piano), Richard Patri (chant et batterie) & Bill Lagariuk (chant et basse). Si à première écoute Lepage semble imposer sa préférence pour les ballades, elle demeure néanmoins convaincante lorsque sa Compagnie adopte un son plus corrosif (s'apparentant par moments à celui du groupe Sex, de Granby). Nanette n'avait qu'à bien se tenir...




La fusion des genres opère à son meilleur sur Les Chemins de l'Amour et Rendez-Vous Express, 2 blues-rock écorchés à vif (visez le solo sur Les Chemins...). L'Amour est là, une reprise de l'unique hit du Edison Lighthouse, semblait destinée aux palmarès comme en témoigne sa production plus pop. Avec Depuis que c'est arrivé, une transition s'intensifie; les chants passent à l'anglais alors que le son de la Compagnie s'endurcit. Lepage se fera plus discrète sur deux des meilleurs moments qu'offre ce disque: Take it easy (hard-rock bluesé, excellent duo guitare-Hammond) et Tomorrow (un rock hautement contagieux avec un break d'enfer, rappelera par moments The Guess Who). Plus loin, une reprise trépidante des Beatles (épelée We can't work it out [sic] sur l'étiquette) s'avère plutôt efficace. En conclusion, la pièce Un Poète, un roi, une bergère tamise l'atmosphère. Le rythme est lent, le Hammond soutient délicatement les harmonies et un brouillard de phaser enveloppe la voix de Lepage. En 1970, soulignons que les chanteuses qui risquaient ce son étaient plutôt rares et cet album suprenant prédatait déjà la vague hardrock qui secouerait les puces du Québec dans les années à venir.



Claire Lepage change de bag! (Photo Vedettes; février 1971)

Great bluesy-hardrock album from 1970, Claire Lepage's rarest (read the short comment from the Acid Archive). This famous pop singer from Quebec fronted his new band (La Compagnie), who also provide much of the harder stuff found on this LP. Half french and english titles; 2 reprises from Edison Lighthouse (Love grows where my rosemary goes) to the Beatles (We can work it out). Leave a comment!





Téléchargez l'album complet / Download the full album:

Claire Lepage & Compagnie - Claire Lepage & Compagnie
(Trans-Canada TC-766; 1970)

8 commentaires:

Gigi a dit...

que de bons souvenirs, bravo pour ton travail

S.ébastien a dit...

Merci Gigi!

L'Homme Scalp a dit...

J'en reviens pas comment c'est bien produit pour l'époque... bonnes voix dans We Can't Work it out - Tout à fait le son et les instruments qui pognaient à l'époque - guitares fuzzy, orgue Hammond avec Leslie dans le piton!

Marie-Douce a dit...

oooh! je ne connaissais pas cet album, merci!

lenordais a dit...

Bonjour.
Étant donné que je faisais partie de cette formation j'ai beaucoup apprécié de tomber sur ceci par hasard.
Que de bons souvenirs de ces bonnes années. Même si notre son ne se compare pas à ce qui se fait aujourd'hui, nous avions je crois contribué de notre mieux à ce que je pourrais appeler la révolution du son Québécois du début des années 70.
Ce serais amusant de revoir mes anciens copains si jamais c'était possible.
J'en étais à mes débuts comme batteur sur la scène du Québec et par la suite je fis partie de beaucoup d'autres formations. J'ai eu le plaisir de travailler avec Donald Lautrec, Pierre Létourneau, Pauline Julien, Gilles Valiquette, Ovila Blais, le groupe Le Pouls sans compter les innombrables sessions d'enregistrements desquelles j'ai perdu trace.
Déjà 38 ans de passés, incroyable comment on vieillit vite ;-)
Si quelqu'un avait des questions il me ferait plaisir de vous répondre.
Richard Patry, ex-batteur de Claire Lepage et Cie

Martin ITFOR a dit...

Superbe disque, l'accent de "Claire" me fait rire toutefois... Surtout dans la deuxxième chanson... Le commentaire du m. Patry est superbe, le lien avec Le Pouls est cool... Le Pouls est un autre groupe obscure québécois qu'il fait bien connaître... Merci de l'introduction à ce disque!

Anonyme a dit...

I FOLLOWED A LINK FROM THE "ANCIENT STAR SONG BLOG" AND IM GLAD I DID. THERE'S SOME INCREDIBLE STUFF YOU GOT HERE.
THANKS AND GOD BLESS!!!!!!!!

Aleph.Mem.Shin a dit...

this one is amazing! thanks for the turn on!