dimanche, juillet 15, 2007




Michel Conte -
Aimons-nous les uns les autres (1969; Polydor 542-505)
*mise à jour*

L'auteur-compositeur Michel Conte quitte sa France natale en 1955 et entame une carrière musicale au Québec avec la parution d'un premier LP sur Columbia dès 1966. Après avoir signé la trame sonore de Monica la Mitraille en 1968, Conte (maintenant chez Polydor) poursuit l'expérience, envisageant un album d'une pop ambitieuse, aux accents légèrement psychédéliques et -vous l'aurez deviné!- chrétienne. Si l'album comporte quelques titres sans grande originalité (La Colombe et le serpent; Aimons-nous les uns les autres), une solide production signée Stéphane Venne saura néanmoins révéler une surprenante -et parfois touchante- pop engagée.

Michel Conte en concert, octobre 1970 (Télé-RadioMonde, 10-10-1970).

Prologue annonce de grandes choses par son amalgame rétro-futuriste; un air électronique enfantin à la rondeur analogue résonne et annonce déjà le genre qu'explorerait Pierre F. Brault quelques années plus tard. En ce temps-là nait comme une simple bossa couplée de quelques murmures (témoins de la scène de nativité décrite) qui déboule rapidement sur quelques breaks orchestrés foudroyants (Lorsque le gouverneur; ordonna par décret; que tous devraient aller se faire recenser) ou purement gogo (Ce fut cette nuit-là; que nacquit l'enfant de Marie; à qui elle donna le nom de Jésus).

Photo Journal (05-10-1970)

Plus loin, Pierre offre une performance des plus théâtrales. Conte personnifie et actualise l'apôtre rencontrant Jésus, alors chef d'une bande de motards. L'ambiance de la première partie est funky (J'ai 20 ans; je m'appele Pierre; je travaille à l'épicerie), où cuivres, Hammond et wah-wah sont au rendez-vous; la seconde partie s'élabore abstraitement sur un fond électronique alors que seul un clavecin électrique soutient un chanteur fébrile, crédible. La guitare fuzz accentue le sentiment d'urgence sur le superbe soul-psych Je reviendrai parler d'amour où le vedettariat semble difficile à vivre pour le prophète/idole populaire (Et quand je leur dit de prier; les uns me crachent au visage; les autres me baisent les pieds; on s'croieraient au Moyen-Âge). Conte crache son venin (Je suis devenu une affaire; un commerce, une institution; ça prenait un Juif pour le faire; c'est ce que tous les gens diront) et expose sa foi d'une verve d'enfer (Y'a même les boss des unions; y m'ont dit Christ fait attention; sinon on va't'crucifier).

Conte se prononce contre les curés! (Photo-Journal, novembre 1968).

Jeunesse de 1969, c'est l'heure du Conte! Poussant l'audace d'un cran, le téméraire chanteur réalisa un exploit scénique que bien peu d'artistes avaient jusque-là tenté: offrir une série de spectacles pop rock avec un tout nouveau groupe en visitant plusieurs églises du Québec! Si le phénomène des messes rythmées - ou messes à gogo - était déjà relativement connu et apprécié (Les Hou-Lops s'y étaient adonné, mais retenez plus spécifiquement Les (Nouveaux) Alléluias, Yvon Hubert ou certains des artistes de notre compilation Résurrection! ), celui des albums concept ne venait que de naître aux oreilles du public. C'est ainsi, vêtu d'un kaftan chatoyant et entouré de son gang d'apôtres sur deux roues que le chanteur actualisa des paraboles devenues poussiéreuses et trop éloignées de nos soucis contemporains. Celui qui avait été un timide chansonnier vers 1966 avait gagné en maturité, notamment par ses nombreuses collaborations et notamment sa comédie musicale Monica la Mitraille en 1968. Si cette dernière expérience se solda par un échec commercial (résultat d'une grève des techniciens au même moment), le désir d'un spectacle d'envergure habitait toujours le jeune metteur en scène. Un spectacle puis un album pour un happening complet.. et fracassant.

Pour l'édition promotionnelle de l'album (aussi probablement disponible exlusivement aux concerts), Polydor fit imprimer un charmant libretto retraçant le déroulement du spectacle original tout en publiant les paroles et quelques rares clichés du happening imaginé par Conte. En prime, un collage de divers extraits de la presse écrite. Le voici dans son intégrité... et autographié par dessus le marché!















Téléchargez l'album complet / Download the album:

Michel Conte - Aimons-nous les uns les autres (1969; Polydor 542-505)


2 commentaires:

Aildoux a dit...

Nouveau lien SVP. Celui-ci est mort.

S.ébastien a dit...

Merci. Le lien est de nouveau actif. Bonne écoute!