vendredi, février 29, 2008






Demande spéciale / By request

Normand Gélinas - Le chat de l'arc-en-ciel

(
1971; Trans-Canada TC 773)

Entre les premiers hits mineurs de 1969 où le jeune chanteur ne proposait que des reprises (Lili la puce) et des airs de Chanson (Sais-tu bien où s'en va ta vie?) le vieillissant précocement et cet album, le véritable Normand Gélinas se réinvente dans sa chrysalide. À son éveil, son assurance est telle que pour son second album, il choisira de produire un conte... lysergique. Les "arrangements musicaux" (signés Gélinas) sont réduits à leur plus simple expression atmosphérique (éclats de flûte, effets de ruban, bruitage) et ponctuent trop rarement la narration. Cette prose surréaliste semble puiser par moments à travers les images créées par Lewis Caroll. Tout comme chez Alice toutefois plus naïvement, le récit opte pour un débit oscillant entre des périodes de lente fascination où Gélinas sussure diverses références psychédéliques (récurence du champignon magique) et de soudains crescendos intensifiant le propos ou cet invraisemblable trip (éclats de rire, bruitage, sensation de panique ) comme le promet la pochette arrière.

Enh Onh Enh Ohn
Enh Onh EnhOnhEnhOnhEnhOnhEnhOnhEnhOnhEnhOnh!
Attention! Attention! Attention aux radiations! Mettez vos verres solaires.
Un(1) Deux(2) Trois(3) Attention! Attention! Respirez beaucoup d'air!
Respirez beaucoup d'air. Beaucoup d'air! De l'air! Respirez!
Respirez!
Respirez!Respirez!Respirez!Respirez!Respirez!Respirez!Respirez!Respirez!Respirez!
[effet de ruban; flute]

Il vien de naître! Entracte.

Personne ne parle. Aucune réaction.
Nous commençons à sentir les premiers effets du champignon magique.

Personne ne bouge.

Tout le monde attend le début du deuxième acte.

Le Président le Persan Bleu assiste aux rangs des invités d'honneur.
Il est accompagné de sa maîtresse, la Princesse métisse Sia-Angora.

(...) Je suis un chat mais j'ai l'impression qu'au fûr et à mesure que se déroule le spectacle, je m'identifie au champignon.
Je deviens le champignon! Est-ce la fin de mon orientation?
(Premier Voyage, 12:44)

La cadence des impressions poétiques du narrateur s'intensifie tout au long du second voyage alors que celui-ci tente de décrire le spectacle qui s'offre à ses yeux vitreux. On jongle d'un état d'âme à un autre: on s'émerveille d'abord pour aussitôt réciter une comptine sur fond de chant simple suivi immédiatement d'un déambule au travers des chats qui tirent aux cartes et jouent du tambour... Ceci n'est pas sans rappeler la frénésie émanant du poême bruitiste de 1916, L'Amiral cherche une maison à louer (Huelsenbeck, Janco, Tzara). L'Esthétique hippie n'est-elle pas après tout héritière du mouvement Dada? Les délires qui suivent, confus dans l'éther, vous mystifieront pour ensuite vous laisser pantois. Il y a bien sûr cette fascination efreinée pour un champignon/pomme où le narrateur devient -au zénith de son trip- son propre sujet pour ensuite conclure qu'il n'est qu'un chat atomique... Alors que les psychotropes se mutent en se dissipant, les images, toutes étincelantes, se répètent et se fusionnent alors que Gélinas en tire une conclusion d'une logique qui lui est propre. Après cet Opéra Magique des Champignons, demandez-vous qui est le plus confus des deux: l'auditeur ou le narrateur?

Toujours conteur, Normand Gélinas dirige aussi de nos jours le Festival de Musique Rétro de Saint-Hyacinthe et réalise des revues musicales telles Sh...Boom
Sh...Boom (avec Pierre Perpall) ou Maximum 80's. Malgré son horaire chargé, peut-être trouvera-t'il le temps de nous entretenir à propos de son album. Une musicographie (Musimax) s'était déjà penché sur la carrière du chanteur, mais avait évité discrètement de s'attarder trop longtemps sur ce titre obscure au catalogue du chanteur en le résumant sobrement comme le fruit de sa prériode trouble. Cédons ainsi la parole à Normand Gélinas...
( contactez-nous )

Tais-toi, petite conscience! Tais-toi; je ne veux rien savoir!
Je suis le chat de l'arc-en-ciel! Je suis le chat de l'arc-en-ciel!

Il n'y a pas de chat sur le disque.

Il n'y a qu'un[sic] aiguille sans chat.



After a couple of minor hits (mostly reprises) in 1969, young Normand Gélinas proposed something completely different for his second album, Le Chat de l'Arc-en-ciel (The cat from the rainbow). No music here, simply the most way-out spoken word album to come out from La Bell Province. Supposedly recorded under the influence (mentionned once in a short bio on MusiMax channel), the LP offers 2 "trips" where Gelinas "along with astro-cats and atomic cats witness the birth of a mushroom and meet President Persan Bleu". It does have some tape effects, flute and strange noises but one can only wonder how this concept could have sounded should it been given a greater production...


Téléchargez l'album complet / Donwload the full album:

Normand Gélinas - Le chat de l'arc-en-ciel (1971; Trans-Canada TC 773)

2 commentaires:

Anatole le farfadet a dit...

J'adore ce disque. Ça me donne le goût de recommencer à faire de l'acide à chaque fois que je l'écoute.

S.ébastien a dit...

ehehe C'est l'influence Gélinas!

Sérieusement, je serais curieux de connaître l'opinion de l'auteur à propos de ce disque, question d'analyser différement l'oeuvre. La plupart du temps, lorsqu'un album semble être selon toute évidence le fruit d'une consommation "illicite", l'artiste propose une autre interprétation, un second regard s'éloignant de la première impression. C'est de ça dont j'aimerais m'entretenir avec Normand Gélinas.

Posez-vous la question: à qui pouvait bien s'adresser Le Chat de l'Arc-en-Ciel? Quel était son public cible?