dimanche, décembre 14, 2008

Les Choeurs de Raymond Berthiaume - Plein choeur sur les Bel Canto (1969; Barclay 80060)









Lorsqu'il fallait pondre un tube original, Dany Bolduc & René Letarte n'hésitaient pas à se démarquer des groupes pastichés en imposant leurs mélodies simples et audacieuses sur les palmarès Québécois. Les deux principaux compositeurs des Bel canto avaient du flair pour pondre des hits d'envergure internationale (Découragé, Quand reviendras-tu, Coui Coui, Olé le Matador). Sous la tutelle de leur gérant, Jean Beaulne des Baronets, ces fiers titulaires du Méritas du meilleur groupe au Festival du disque en 1969 se produieront même en Europe (enregistrant un simple aux studios EMI de Londres en passant) et à l'Exposition Internationale d'Osaka au Japon en 1970. Lisez leur courte biographie sur le site de René d'Antoine (anciennement René Letarte) ou préférablement l'article proposé par Québec Info Musique.


Publié au zénith de cette formation qui progressivement se mutait en Les Kanto/Bel Kanto, Plein choeur sur les Bel Canto offrait de revisiter le catalogue du prolifique groupe en lui insuflant une nouvelle intensité, gracieuseté des choeurs de Raymond Berthiaume. Depuis ses débuts sur disque, ce chanteur de charme aux accents jazzés affectionnait en effet les orchestrations étoffées et les choeurs savamment calibrés. Les voici maintenant s'adaptant aux rythmes d'un house band aussi anonyme que tight, sous la supervision de l'arrangeur Yves Vincent (arrangeur/producteur pour les labels dont Avril et Trans-World Canada) et du directeur artisitque Yves Martin (déjà producteur des Bel Canto et des Contretemps pour ne nommer que ceux-ci). Comme ces deux noms se sont frottés à de nombreux artistes durant les années 60, j'en appelle à vos connaissances; énumérez ceux qui vous viennent à l'esprit en laissant un commentaire. Je sens que cette liste sera longue...

Revenons à la musique... Il ne faudrait pas pour autant cataloguer cet album comme une simple adaptation pour chants choraux. Plusieurs seraient déjà rebutés par cette catégorie souvent jugée trop pastorale et habituellement réservée aux productions religieuses plus éthérées. Or, cet exercice de style se révèle être plutôt inventif, offrant des harmonies complexes et soignées et des choeurs réduits (on ne parle pas d'une chorale de plusieurs dizaines de membres) qui n'encimentent pas les titres originaux. L'ensemble est plutôt frivole et propose des versions aux vibrations typiques du sunshine pop californien, rappelant par moments le son des productions de Curt Boettcher (The Ballroom, Sagitarius, The Collage). Sans trop remixer les orginaux, les reprises de Achète un billet, Olé le Matador, Coui Coui ou Bonsoir, à demain sont particulièrement vibrantes par leur enrobage de cuivres, cordes, clavecin, vibraphone et basse grondante. Les choeurs font preuve de souplesse en augmentant le penchant dramatique de ces titres, sans négliger de délicates vocalises ça et là. Les fans du Free Design craqueront pour la charmante Petite fille, je t'aime (tendre et baroque) ou Y'a tant de temps (foissonnante). Les instrumentations de Vincent sont aventureuses et pimentent habilement le registre des Bel Canto; écoutez le jumelage de la basse fuzzée, d'une guitare quasi percussive et d'un orgue imposant sur Quand reviendras-tu pour vous en convaincre. Soudainement, ce hit ne nous semble plus si mielleux...

Si le Québec a produit plus que sa part d'albums d'exploitation ou «d'hommage à», Plein choeur... semble se distinguer en quelques points. Visiblement commandé par Barclay pour rassembler deux de ses talents, ce disque est l'un des rares coups-de-chapeau spécifique à un groupe Québécois. Alors que la génération yéyé s'imposait sur les palmarès par ses nombreuses reprises, il est ironique de constater que l'inverse demeurait si...sous-exploité. Laissez votre commentaire!




Téléchargez l'album complet / Download the complete album :

Les Choeurs de Raymond Berthiaume -Plein choeur sur les Bel Canto (1969; Barclay 80060)

10 commentaires:

Doctorak, go! a dit...

Là où t'évoques Free Design, je dirais plutôt "scène de sexe dans le bois au ralenti dans un film de gilles carle". Montre-nous ton chest velu donald pilon!

S.ébastien a dit...

Je me rappele avoir adoré "Les Mâles", mais sa trame sonore ne me reviens pas... J'espère que CinéCadeau programmera ce film pour les enfants cette année! ehe

Simon a dit...

Les arrangements vocaux font très pop français de la même époque. Excellent.

S.ébastien a dit...

En effet, Simon. Dans ce cas, ce sera la french-canadian-touch! ; p

Simon a dit...

Si t'aime les choeurs je te conseil deux excellents albums library sur l'étiquette Télémusic nommées "Voix" de George Chatelain/Hervé Roy et "Choeur" de Paul Piot

Aussi la B.O. le "Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" de Michel Magne.

Simon a dit...

A bien y penser, l'équivalent Québecois de ces albums français (Choeur & Voix), serait Écume.

S.ébastien a dit...

Merci pour ces suggestions; je tendrai l'oreille! Je ne raffole pas particulièrement des choeurs, mais si c'est pour enrober une bonne sunshine pop, alors je suis vendu!

S.ébastien a dit...

Pour Écume, c'est vrai qu'il y a des choeurs, mais ces derniers ne servent qu'à combler l'absence de paroles! L'album aurait eu du potentiel, mais tous ces lalalas exaspèreront les audiophiles mêmes les plus patients...

Anonyme a dit...

bonjour
je viens a peine de m'apercevoir de ce post _ je connais ton blog depuis longtemps et je suis tombe des nues en me rendant compte que tu avais poste cet album de raymond berthiaume depuis tout ce temps
la je m'en veux enormement de n'avoir pas ete assez attentif et de ne pas l'avoir telecharge a temps
serait-il possible de remettre un nouveau lien ??

S.ébastien a dit...

Merci! Le lien est de nouveau actif, bonne écoute!