vendredi, mai 30, 2008

Labelle, Angelil et... La belle amanchure (1970-71)








Pierre Labelle & René Angelil - Labelle & Angelil
(02-01-1971; Nobel NBL-3)

ainsi que...
Artistes Variés - La Belle Amanchure
(1970; Tremplin TNL-2001) 

Voilà bien là deux surprises de taille au catalogue des Baronets! Suite au départ de Jean Beaulne, le nouveau duo se réinvente tout en demeurant le même. Alors que la fusion de leurs horizons musicaux et comiques s'intensifie en cette fin de carrière en tant que du groupe, leur goût pour le risque les poussera à pondre simultanément d'intenses rock n' soul tout en produisant des monologues d'une banalité sidérante... Pressés simultannément tout en rassemblant sur chacun un personnel similaire, ces deux albums auraient été enregistrés entre octobre et décembre 1970. Peu de temps après, le duo tiendrait des rôles secondaires dans le long-métrage Après Ski, un titre culte de notre cinéma érotique de série B, ce qui est convenu d'appeler aujourd'hui le maple-syrup porn. La bande originale de ce film était l'oeuvre de l'homme-orchestre Jacques Crevier; c'est ce dernier qui écrirait la musique, interprèterait les pièces et superviserait ultimement la production de ces trois albums (La Belle Amanchure, Labelle & Angelil, Après Ski).
 
Echos-Vedettes, 10 octobre 1970.

La Belle Amanchure est la troisième revue théatrale (après Les Girls en 1968 et La Grosse Tête en 1967) proposée par Clémence Desrochers. Autour des textes de cette dernière et des monologues de Françoise Lemieux et du duo Labelle & Angelil, la captation live étonne par quelques numéros inspirés de sunshine pop et rock n' soul. En plus de Crevier à la guitare, l'ensemble pop-rock entendu était composé de Bert de Villiers (orgue) et de Gilles Delisle (batterie).
Journal des Vedettes, octobre 1970.

Le super 45 tours devient un album! Échos-Vedettes, octobre 1970.

L'oeuvre proposée offre plusieurs numéros à propos de la libération de la femme, de la souveraineté du Québec et de l'amour en couple, le tout entrecoupé de quelques pièces surprenantes. Nos fidèles lecteurs appréciront la dynamique
Si nous sommes ensemble qui ouvre et conclut avec la fougue délectable de son refrain
sunshine pop. Plus loin, Chanson de fin de journée adopte une pop suave et légère à l'image de son titre, mais c'est le sale Tout l'monde m'aime qui casse littéralement la baraque! La performance d'Angelil mérite d'être soulignée; sur fond de rock n' soul, l'urgence de son "rap de frustré" dessine déjà les sillons qu'enjamberait plus tard Lucien Francoeur (au niveau rythmique, du moins).
Ch'uis un garçon plutôt gentil, j'arrête pas de m'faire des amis.
Y vivent dans mon appartement, y usent mes disques pis mes vêtements.
J'les endosse quand y sont cassés, j'emprunte d'l'argent pour les backer.
J'passe mon auto à mon beau-frère, j'prends l'métro faut qu'j'aille voir ma mère.
À s'ennuie de son p'tit garçon, à veux qu'y'r'vienne à la maison
Mais moi y faut que j'fasse ma vie, faut que j'm'occupe de mes amis...

Echos-Vedettes (g; 10 octobre 1970); Grand Journal Illustré (d; 5 octobre 1970)

Sur un canevas presque identique, le duo Labelle & Angelil enregistre simultanément son chant du cygne, une oeuvre éponyme et démesurée retraçant sur un album-double les tribulations et constats du Québécois moyen, de sa naissance à sa mort. L'offre avait de quoi surprendre! Encore une fois, dans le style plus-qu'approximatif d'une revue, d'incroyables perles musicales trouvent leur chemin au milieu de monologues aux concepts pauvrement exploités, sans rythme ni substance. Loin de moi l'idée de dénigrer le comique naturel que Labelle savait par moments transcender sur scène, mais les monologues entendus -qu'il signe tous- sont parmi ses plus pauvres, voire réducteurs. La trame musicale qu'insufle les musiciens de Crevier (Gerry Labelle aux flûte & saxo; Bert de Villiers à orgue; Peter Leaches, Doug Treneer & Crevier aux guitares; Gerry Legault
du groupe Motherlode à la basse et Réjean Émond à la batterie) paufine le concept original griffoné par l'avantgardiste duo. Cette dernière mouture des Baronets choisit de s'éclater comme jamais sur plusieurs styles glam-rock, pop-psyché & country. Une berceuse accapella (Berçeuse pour bébé) souligne immédiatement la naissance de l'enfant; plus loin, Mon enfant, seconde et brève berçeuse doo-wop, soulignera similairement la progéniture du personnage principal. Être bébé n'est pas de tout repos et le glam-rock de Guili Guili crache les frustrations du bambin:

Je suis petit, personne le nie.
Mais pendant ce temps, qu'est-ce que j'apprends?
Guili guili, guili la la, Guili di dodo, guili da da
Qu'on me dise des mots comme tout l'monde!

Jamais une chanson à propos de la puberté n'aura été si exquise que la délicate pop-psychédélique Les Filles, racontant l'éveil du garçon devant ces dernières:

Toutes les p'tites filles ont changées tout à coup.

Elles sont plus belles.

Nathalie, Loulou, Gisèle.

 

Si ailleurs le caricatural western Je t'écris cettre lette (Rita mon amour) ou les numéros de cabaret faussement-live (Au Club) vous arrachent un sourire en coin, la sélection à tôt fait de revenir sur des ryhtmes plus planants (Il était une fois, mystérieuse avec un long fade-out inspiré) ou glam. Troubles! Troubles! Troubles!, explose avec son rock fuzzé, aux voix modifiées, servi sur fond de scène de ménage! Typiquement, une semaine dans la vie du Québécois moyen est ensuite décortiquée sur fond de sympathique country-grivois. Plus loin, le difficile et pastoral slow Le Vieux offre des rimes douteuses, mais cède enfin au glorieux Alléluia. Ce titre, déjà compilé sur l'excellente compilation Résurrection! Vol. 1, conclu avec une énergie délirante: Il y a toujours de la place pour un Québécois au paradis!

Résumons. La musique de Labelle & Angelil surprendra; les monologues de Labelle décevront et La Belle Amanchure (dans son ensemble) plaira aux amateurs de revues et inconditionnels de Clémence. Les Baronets pouvaient donc partir la tête haute et le regard, louche... Poursuivez votre survol des comédies musicales en découvrant la spéciale «Revues Musicales» diffusée plus tôt en 2012 à l'émission que je co-anime sur les ondes de CIBL 101,5 FM,  Mondo PQ - l'Envers du rétro québécois. Bonne écoute!



Téléchargez ces albums / Download these albums:


Pierre Labelle & René Angelil - Labelle & Angelil (02-01-1971; Nobel NBL-3)
 
Artistes Variés - La belle amanchure (1970; Tremplin TNL-2001)

12 commentaires:

Vente de garage a dit...

Wow!
Ce sont deux excellents morceaux, mais Troubles trouble est particulièrement bonne! Surprenant, 1, pour l'éqpoue, 2, pour René Angelil!!!

S.ébastien a dit...

Attends d'entendre le reste, ça décoiffe par moments...

J'ai pensé réunir ces deux opus parce que lorsque pris seul, chacun n'offre que bien peu de chansons.

Le ton de Labelle es-tu assez achalant à ton goût? ; p

Mathieu A, a dit...

Troubles! troubles! troubles! Encore un cas de disque où les artistes en vedette sont complètement éclipsés par une épiphanie de jive des musiciens de session. Ça donne l'impression qu'il y avait du monde qui écoutait iggy pop et mc5 à Montréal en 71.

S.ébastien a dit...

Pourquoi pas?!! eheheh

C'est rassurant quand on y pense que ces mecs aient eu cette influence. Je n'aurais pas pu supporter un dernier album des Baronets dans leur style habituel. Labelle en solo sur disque: non, merci.

Quelqu'un sait si Jacques Crevier a produit ou participé à d'autres entregistrements dans les années 60? Je ne peux croire que ce musicien de talent ne soit apparu soudainement que pour soutenir Labelle & Angelil... A-t'il fait parti d'un groupe... avant de produire la B.O. de Star Trek The Next Generation? ; )

Anatole le farfadet a dit...

J'avoue que trouble, trouble trouble ça rock. je l'aurais aimé plus longue.

Pour ta question sur Jacques Crevier... (qui à fait la BO d'Après Ski), il a un instru pas pire (l'intro en fait) sur le disque de Tony Roman en spectacle.

Pour la BO de Star Trek, ça c'est Paul Baillargeon en fait (Viens mon amour, Y a plus de trou à percé).

S.ébastien a dit...

Shit, c'est vrai! Je faisais des recherches simultannément sur les deux et voilà le résultat... ; p

Merci pour l'info, je tendrai l'oreille.

Aildoux a dit...

Les deux liens sont mort. Dommage, j'aurais aimé écouter ces disques de René Angélil!

S.ébastien a dit...

Merci Aidoux; les liens sont de nouveaux actifs et j'ai pensé rajouter quelques morceaux à l'écoute!

Anonyme a dit...

Good evening

Thanks for writing this blog, loved reading it

GustavOne11 a dit...

Je suis toujours heureux de vous lire et c'est dommage mais après enregistrement sous prétexte de t'envoyer un mot, chez et via rapid share il faut s'enregistré et ensuite on signifie qu'il ne connaisse personne qui a uploader ce fichier et l'accès n'est pas disponible gratuitement, c'est normal? Pourtant on s'Y rend asséz rapidement via ton lien.
Enfin, merci quand même de nous faire rêver... gustav

Anonyme a dit...

Mercy mercy mercy cet album neuf et encore emballé m'était passé sous les yeux, presque dans les mains il y a quelques temps et voilà qu'en fouinant sur ton blog qu'il apparaît là devant sur mon écran merci encore!
ps: j'ai laissé un message plus tôt, découragé de ne pouvoir y accéder,finalement c'est ok, gustav

S.ébastien a dit...

Merci!

Attrape-le la prochaine fois, Gustav: il se fait de plus en plus rare. C'est drôle, toutes les copies que j'ai vu étaient scellées... Pas un gros succès commercial à l'époque! Tout de même, y'a une belle énergie sur scène et la musique est très bien, surtout pour "Tout le monde m'aime"!