samedi, juillet 25, 2009


Les Disques Majaro

La carrière du chanteur/musicien/producteur Tony Roman est parmi l'une des plus fastes et écclectiques de la scène Québécoise, toutes époques confondues. Ayant un flair particulier pour les tubes et reprises populaires, l'homme sera le catalyseur et le promoteur de plusieurs carrières à succès, découvrant au passsage Nanette Workman, Johnny Farago, Nicole Martin et plusieurs autres. À l'image du producteur américain Kim Fowley, Roman avait ce don du showbusiness pour suivre les tendances culturelles internationales en les introduisant avec ou sans fracas sur les palmarès Québécois. L'important, c'était de produire la saveur du jour...

La Famille Canusa (1967?)

S'il rencontrait un certain succès avec des risques calculés pour les Baronets, Stéphane, Patrick Zabé ou le duo Christian & Gétro, il ne négligeait pas de s'associer parallèlement à des artistes plus enclins comme lui à repousser les limites mêmes de notre spectre sonore. À la manière du Dr Jekill, c'est alors que M. Hyde prenait les devants sur Tony... La nuit venue, vous pouviez l'entendre marteler du piano pour Le Cardan, électrifier des sessions pour les Hou-Lops ou La Révolution Française, participer à l'enregistrement des plus-qu'obscures Ouba et Reels Psychadéliques Vol. I-II (avec Pagliaro, Andy Shorter & Denis Lepage), s'associer au producteur Massiera pour enregistrer l'excellent Maledictus Sound (Expérience 9) et j'en passe... Les intentions de Roman étaient imprimées clairement sur ces rares longs-jeu; Freak-Out Total, stipulaient sans équivoque les pochettes de ces éclectiques projets.


Une idée n'attendait pas l'autre chez Roman et répertorier les nombreux projets auxquels il s'associait représente toujours un défi colossal pour les collectionneurs avertis. Pensez à toutes ces étiquettes de disques qu'il fonda entre 1965 et 1970: Canusa, Révolution, A1, R&B, Élite... Penchons-nous aujourd'hui sur une autre, décidément moins connue: les Disques Majaro.







Il pourrait en exister plus, mais pour l'instant tout porte à croire que ce label n'a eu le temps de publier que trois simples; trop peu pour clairement annoncer ses couleurs. Le groupe anglophile Purpose comptait parmi ses rangs Mario Lucchesi (percussions), Vito di Lorio (guitare), Alex Pasut (basse), Gilles Paradis (Hammond B3) & Jean-Claude Béliveau (chant). Leur simple fut enregistré précisément le 7 mai 1971 au studio de Tony Roman (3215 rue Ste-Catherine Est). Ce simple tout comme les autres fut pressé en mono, un fait plutôt rare pour les années 70. Comme dans le cas des enregistrements domestiques (ou pressages privés), Roman était-il conscient du faible potentiel de diffusion de ces oeuvres pour ne pas s'enquiquiner d'un mix stéréo? Possible, même si cela ne l'ait pas empêché d'investir dans la conception d'une affiche promotionnelle pour le groupe...



Les deux titres sont signés par Pasut, di Lorio & Luchezy [sic] et se rapprochent du son de groupes comme le 25e Régiment (période Ecology) ou bien Sex. Can't you see offre une solide performance blues rock qui ne manque pas de mordant: rythmique pesante et solo à forte dose de wha-wha. Béliveau demeure juste mais trop discret face à l'énergie déployée par ses comparses. Search of sound poursuit sur la même lancée, martelant le Hammond et accélérant le tempo pour suivre la cadence funky du bassiste.


Enregistré lors de la même session de mai 1971, l'unique simple de Francine Santerre bénéficie de l'accompagnement de Purpose. Le groupe parvient à insufler un certain dynamisme aux ballades pop-rock de la chanteuse, calquant sur la formule déjà exploitée à l'époque par Nanette ou Claire Lepage & Compagnie.



Je me suis arrêtée, comme son titre l'indique, ralenti sérieusement le tempo: un curieux choix en guise de face A. L'accompagnement Hammond/flûte et les doubles-pistes vocales ne réussissent malheureusement pas dynamiser cette ballade langoureuse. C'était comme si est décidément plus entraînante, même si la tonalité choisie révèle une chanteuse à la voix hautement perchée, beaucoup plus fine. La performance de Santerre est plus près de celle d'une chansonnière, électrifiée et pastorale à la fois.


À lire les matricules, l'auteur-compositeur Roger Magnan aurait signé le premier simple des disques Majaro. Ce chanteur parfois fantaisiste, à l'origine du "classique" quasi-grivois Le Père Noël c't'un Québécois, réaliserait plus tard certains des arrangements pour l'unique album pop disco de Gaston Couturier et co-signerait même toutes les paroles de l'unique disque du groupe progressif Pollen. On reconnait encore dans ce choix une illustration de la double-personnalité de Roman, misant simultannément sur des artistes plus accomplis, au son actuel et d'autres aux moeurs plus légères... Fonceur; tant qu'à faire un faux-pas, il préférait trébucher plutôt qu'hésiter, ce qui est tout à son avantage.

L'arrangeur français Xavier Monnerot-Dumaine assure la production de ce 45 tours aux accents jouals. La face A, La vie courante, est une ballade légèrement déprimante à propos des hauts et des bas du quotidien qui n'est pas sans rappeler le ton piteux que nous réservait récemment Modus Vivendi. Aux antipodes, c'est le folk rural de la face B, Hey Farmer, qui vous décrochera un sourire. Avec la dégaine nonchalente du Baron Phillippe, Magnan tanné des grands villes image son coin de paradis à la campagne.

J'mets mes culottes et pis mes rubber.
J'me gratte la poche, ça m'fait pas peur.



Merci à Lucien & Yvon Bonneville qui sont toujours en contact avec Jean-Claude Béliveau de Purpose (salutations!), qui m'ont mis la puce à l'oreille au sujet de cette étiquette et qui m'ont gentiment numérisé les simples de Purpose et de Francine Santerre. Si vous déteneniez plus d'informations au sujet des productions méconnues de Tony Roman, n'hésitez pas à nous contacter.

**********************

During Quebec's turbulent sixties, Tony Roman acted as both a successful pop n' soul singer and a madcap producer. Between 1965 and 1970, he recorded more singers and bands you could imagine, putting out records on his multiple and diverse labels such as A1, Revolution, Canusa, R&B, Élite... He managed some more "serious" pop acts like Nanette Workman or Johnny Farago but also had a nick for pushing sound boundaries with fellow bands les Hou-Lops & La Revolution Française, even playing and producing some of the most obscure LPs out there, namely Ouba, Reels Psychadelics Vol. I-II and Maledictus Sounds (with JP Massierra).

Majaro was another one of his side-projects: a small label he ran at the beginning of the 70's, using his home-studio. Only 3 singles seem to have been recorded there, mostly in May 1971. The band Pupose offered two solid and original blues-rock numbers then backed the same day a somewhat shy pop singer, Therese Santerre. They try their best at uplifting her folk ballads; the B-side to her only 45 should please fans of Claire Lepage & Compagnie. Last, Roger Magnan (singer & arranger; co-writer of Pollen's only LP) seem to be the first 45 released on Majaro. While the A-side is downer folk-pop wich doesn't quite gel, the b-side depicting a typical day at the farm is funnier and catchier too.

Thanks to Yvon & Lucien Bonneville for the Purpose & Santerre mp3's. If you'd like to share any infos about Tony Roman's obscure projects, leave a comment or write us about it.

10 commentaires:

yeyequebec a dit...

Merci mon cher Sébastien pour continuer de nous informer sur les obscurités québécoises. Même si le contenu des 45t sur l'étiquette Majaro ne viens pas me chercher autant que je voudrais, j'apprécie la découverte et cette autre pièce du casse-tête qui est la carrière de Tony Roman. Ça nous indique également qui reste encore beaucoup de morceaux pour complèter la grande image de l'histoire du rock et pop québécois.

Vente de garage a dit...

Oh yeah!
Roger Magnan, Hey farmer, c'est assez drôle en effet!

Purpose, j'aime bien! Belle découverte, tout à fait dans le son hard blues québécois début 70's!

Quelle excellente découverte musico-archéologique que cette étiquette oubliée de Roman! Génial!

Mais c'est bizarre que Tony Roman ne soit pas crédité en tant que "Directeur artistique" sur les étiquettes de Majaro, comme il l'était pour la majorité de ses productions?

S.ébastien a dit...

Merci Félix! C'est vrai que d'habitude, Roman sait s'affiher plus clairement sur ses productions.

Comme tout ceci fut enregistré à sion studio et, visiblement, mis rapidement sur le marché sans trop de plan à long terme, j'ai déduit que c'était du Roman tout craché. D'ailleurs, Majaro sonne comme un nom créé à partir des partie de son nom et d'autres investisseurs... Même chose pour R&B = Roman & B...?

Quelqu'un sait?

Vente de garage a dit...

Ah oui, ça aussi c'est qqchose d'assez cool!
l'adresse de son studio! Faut que j'aille voir un moment donné!

Ton hypothèse à propos du nom du label à bien du sens!
Maja-Roman
donc, qui serait Maja...
Majalène Morin! hahaha! Joke! ; )
C'est un autre mystère à élucider!

S.ébastien a dit...

Merci Michel! Tu as visé juste: c'est exactement pourquoi j'ai publié cet articel. Pas tant que Majaro était le Saint-Graal du rock Québécois, mais qu'il s'ajoutait à la folle carrière de Roman! ; )

Justement, je viens tout juste de visionner "Les Chiens Chauds" (Claude Fournier, 1980) et surprise, Tony y fait une apparition de 1 minutes. Il personifie...un pimp italien! ahaaa

Vente de garage a dit...

Hey, je viens de tomber sur un autre 45t de Roger Magnan! Sur étiquette Zodiac, à peu près dans le même genre!

Et, by the way, on ne voit pas le commentaire de Michel?!

Vente de garage a dit...

Ah oui, ok, scuse, le commentaire de Michel, c'est le 1er en haut! haha désolé!

S.ébastien a dit...

Effectivement, Magnan aurait quelques autres 45 tours sur différents labels. Je ne les connais pas, mais je ne m'attendrais pas à grande découvertes. Qui sait, après tout..? Tiens-nous au courant Félix!

Anonyme a dit...

je pense que Divshare fonctionnez mal car il n'y a qu'un seul titre qui passe en lecture le premier et l'autre le site nage
Excellent blog merci pour ces découvertes de votre beau pays
Un petit bonjour de Paris France
Frédéric

S.ébastien a dit...

Merci pour cette observation, Frédéric! J'effectuerai une mise à jour sous peu des liens périmés et des sélections en écoute. J'annoncerai le tout sur le blog.