dimanche, octobre 05, 2008






Les Alexandrins - Les Alexandrins (1969; CAPITOL SN 70021)

Ce troisième album éponyme du duo formé de Luc et Lise Cousineau témoigne de la rapide évolution musicale du groupe. Après le folk baroque de leur premier opus (1966; ST 70001) et la riche production pop et étoffée de leur second (1967; ST 70017), leur dernier effort pour la série 70000 de Capitol témoignerait déjà des arrangements plus souples et aériens des disques à venir. C'est cette même série, en opération de 1966 à 1979, qui miserait dès le début sur de nouveaux talents francophones d'ici comme Alexandre Zelkin, Les Atomes, Les Cailloux et Melchior Alias en leur cédant de généreux moyens de productions. Amorçant ainsi leur transition vers Polydor, Les Alexandrins lègueraient un album à la pop délicate qui glisserait subtilement à nos yeux et oreilles vers la contreculture, leur Rubber Soul si vous voulez...La production impliquerait la même équipe qui avait coloré leur précédent album. Ainsi, alors que Luc Cousineau signe toutes les mélodies, il partage toujours le rôle d'arrangeur avec George Tremblay sous la tutelle de Pierre Dubord (plus tard directeur artistique de Raoul Duguay et Beau Dommage). Les textes sont à nouveau de Claude Levac, Françoise Loranger (auteure de la pièce Double-Jeu) et Louis Gauthier (auteur). Sur les nouveaux titres proposés, trois font exception puisque récupérés d'albums précédents (Amour d'Été, Les Copains & Chany). Était-ce une tactique de Capitol pour presser le citron avant que ne paraisse Double Jeu (1969; Polydor542-502) la même année?

Ballade pour Molly semble reprendre sur les cendres dramatiques de leur simple de 1967 , John F. Kennedy. Évacuant le mythe glamour qui entourait la cambrioleuse Monica la Mitraille depuis la comédie musicale pop-martyre de Michel Conte (Monica la Mitraille; 1968; Polydor 542-501), ce portrait transcende l'odeur de la poudre noire et la chaleur fuyant des plaies.

On dit que la beauté pour les filles c'est une arme.
Toi c'est ton Colt 45 qui faisait ton charme.

Le canon tronçonné de ta Windchester,

La mitraillette sur le plancher de la Chrysler.


Alors que Depuis longtemps semble traduire le souhait du duo de «déranger» par leurs chansons, la charmante C'était témoigne du ici-maintenant de la scène Québécoise de la fin des années 60 avec une lucidité déconcertante. Luc Cousineau démontre sans prétention la transition culturelle en cours et l'héritage que nous en retiendront. C'est à se demander si cette chanson ne devrait pas devenir l'indicatif musical de ce blog:

On se rappelera des refrains que l'on chante maintenant,
Plus les jours, plus le temps, il n'en restera rien, mais l'on s'en souviendra longtemps.

C'était notre génération, nos succès, nos airs récents.

Qui doucement, tout en dansant, devenaient nos déclarations.

C'était l'époque du yéyé et même des danses à go-go

Adieu notre ami Charlot, le charleston c'est dépassé...


Quelques arpents de neige
annonce déjà un thème qui sera familier aux amateurs du duo: la place de la Nouvelle-France, un petit coin perdu en Amérique, de peu d'intérêt devant les affaires du roi de France au XVIIIe siècle (voir l'album Tout le monde est heureux?! de 1971). Cette salve de Voltaire aurait non seulement été utilisée dans ses correspondances, mais vous en retrouverez aussi quelques extraits dans Candide.



Ailleurs, un son plus feutré apporte quelques moments plus laid-back comme sur la tender Il suffit de peu oo sur Mauvais moment, où un orgue roucoule aux côtés d'un violoncelle suivant les vocalises de Lise. L'organiste/pianiste refait bientôt surface sur l'ennivrante et glorieuse Quel est c'délire, s'illustrant par un jeu nerveux et parfaitement cadencé dans ses arpèges. Superbe! Il y certe un «son Alexandrins» à dégager de leur catalogue Capitol: un amalgame optimiste d'influences jazz, folk et pop se métissant graduellement aux rythmes de la contreculture Québécoise. À raison d'un disque en moyenne enregistré par année, la carrière éfreinnée des Alexandrins se colorait devant nous d'albums en albums, ne regardant jamais dans la lunette arrière. Je ne me lasserai jamais de rappeler que le travail de Luc & Lise Cousineau, peu importe le sobriquet, demeure négligé malgré son apport considérable à la naissance de la modernité musicale adans le Québec des années 60-70. Il est encore temps de se rappeler des refrains que l'on chantait auparavant. Bonne écoute; laissez un commentaire si vous partagez l'opinion!

Third eponymous album from this prolific duo composed of Luc & Lise Cousineau. This album sees Les Alexandrins recording their last LP for Capitol before going shortly after to Polydor, issuing their 1969 psych LP Double-Jeu. 7 new songs and 3 taken from their first two records (Amour d'été, the pop hit Les Copains & Chany), smoother than their second LP and a bit more laid-back at times. It features the great Ballade pour Molly recalling the tragic story of popular Quebec bank robber «Monica la Mitraille» (Machinegun Molly). Quelques arpents de neige (A few acres of snow) takes aim at the French royalty who once said it didn't care for those snowy colonies over in Nouvelle-France, a theme the duo should revisit on their 1971 album, Tout le monde est heureux. Dig this unique mix of folk, pop & jazz moves. If you should groove to such pop classics as Les copains or Quel est c'délire then leave a comment! Can you believe only a fraction of their 9 album catalog has only been reissued?



Téléchargez l'album complet / Download the complete album:

Les Alexandrins - Les Alexandrins (1969; CAPITOL SN 70021)

8 commentaires:

L'Homme Scalp a dit...

Les visites de ton blog vont monter en flèche. Je constate que plusieurs de tes amis collectionneurs affichent aussi sur Totally Fuzzy, je vois des sites en français... OUI MONSIEUR!!!!

Anonyme a dit...

Bonjour,
Je viens de découvrir votre blog, félicitations, de bien belles découvertes, vous etes déja dans mes favoris.

A bientot.

Carlos Roa a dit...

Thank you very much for this beautiful record.

Cheers from Spain,

Carlos

carrybagman a dit...

I heard "Les Copains" a couple of years ago, fell in love with The Alexandrins immediately, and never heard anything else by them. Thank you so much for this post!

S.ébastien a dit...

Thanks Carrybagman! They are my favorite Quebec duo; I'll probably post most of their albums over the next couple of months. Cheers!

Aildoux a dit...

Salut S.ébastien. Merci pour le partage de tout ces LP, surtout pour ceux non disponibles en CD aujourd'hui. Et pour les raretés! Excellent! J'écris ceci simplement comme un préambule, car la principale raison de mon commentaire est au sujet du commentaire d'un certain rickdog ci-dessus. Son commentaire contient deux liens. Lorsque j'ai cliqué dessus, mon AGV m'a averti qu'il avait bloqué quelque chose: "Threat was blocked! Exploit Link to exploit site (type 752)" dans un cas et "AVG Active Surf-Shield has detected active threats on this page" dans un autre. Les avertissements n'apparaissent pas à toutes les fois, mais par mesure de précaution, je suggère qu'il serait préférable que de supprimer les commentaires de rickdog partout sur ton blog et d'avertir tes amis blogger de ce cas. Ça me l'air que ce site de chewbone.blogspot.com est suspect et pas digne de notre confiance. Si tu n'a pas eu de commentaires négatifs à date à ce sujet, c'est possiblement parce que c'est nouveau pour ce site et/ou que ça n'arrive pas à toute les fois. En tout cas, ça ressemble à du spam.
Continue le bon travail. J'adore ton blog!

S.ébastien a dit...

Merci pour ton commentaire Aidoux! C'est franchement apprécié comme mise en garde!

Je crois que tu fais bien de te méfier: ça ressemble à du SPAM. J'ai accepté ce commentaire par erreur; excuse-moi si ça t'a créé qqs problèmes...

Aildoux a dit...

Il est pourtant encore là... enfin... par égard pour tes lecteurs, supprime!